Aller au contenu principal

Présentation du projet de Technopôle

"De la ferme du futur aux nouveaux produits du territoire" 

Téléchargez notre plaquette

AGROLANDES, un projet économique majeur pour les 20 prochaines années

L’ambition d’AGROLANDES est d’être à l’initiative de l’émergence de nouvelles filières de production et de valorisation et de la mise en place de nouveaux services aux entreprises dans les domaines de l’agriculture, l’agro-industrie, la bioénergie et  la chimie verte.

De façon concrète, AGROLANDES est un technopôle implanté sur une surface de plus de 90 hectares.

Dédié à l’agriculture et aux agro-industries et initié par le Conseil Départemental des Landes, AGROLANDES est un technopôle implanté à moins de 10 km au sud-ouest de Mont-de-Marsan, sur la commune de Haut-Mauco.

Le technopôle AGROLANDES s’articule autour de :

  • un Agrocampus regroupant les bureaux de l’équipe du GIP AGROLANDES et une pépinière d’entreprises comprenant bureaux et atelier-bureaux pouvant accueillir au total 26 jeunes entreprises ou entreprises en création.
  • un parc d’activité de 66 hectares, divisés en lots mis à la vente, dans le but d’une part de voir s’implanter des activités en lien avec les thématiques liées au développement du technopôle, et d’autre part de favoriser l’émergence de plateformes technologiques sur les thématiques de la bioraffinerie, les énergies renouvelables, la transformation et l’amélioration de la performance.

La stratégie de développement du technopôle Agrolandes repose sur trois axes de travail principaux, identifiés après une analyse croisée des marchés et des technologies en développement sur les filières agricoles et agro-industrielles :

 Agriculture numérique

L’agriculture numérique apporte une réponse à de nombreux enjeux actuels pour les filières (optimisation du pilotage de production, gestion des intrants, pilotage de l’irrigation etc.).  Les acteurs développant des technologies innovantes et des outils d’aide à la décision déplorent un manque d’interopérabilité des données, ainsi que le besoin de créer un langage commun.  De plus, les développeurs de technologies sont à le recherche de lieux d’expérimentation permettant de réaliser des tests à grande échelle pour attester de la rentabilité des technologies et créer des « success-story ».

Valorisation coproduits et réutilisation des effluents de production

Le gisement de 4 filières landaises représente plus de 1 million de tonnes et des circuits de valorisation existent déjà cependant les valorisations sont principalement dirigées vers l’alimentation animale ou encore les intrants agricoles, mais relativement peu vers des marchés à plus forte valeur ajoutée, tels l’alimentation humaine, la cosmétique ou encore la pharmaceutique, ainsi des optimisation sont envisageables pour augmenter la valeur ajoutée des procédés (amélioration du stockage et conservation de la matière, élimination matières néfastes ….


gisements

Cluster biosécurité 

logo Cluster biosécuritéDurant deux hivers successifs, de 2015 à 2017,  le Sud-Ouest a été durement touché par deux épizooties de grippe aviaire hautement pathogène. Ces épizooties ont entraîné des vides sanitaires à répétition et un arrêt quasi-total de la filière.

La filière palmipède comptabilise 30 000 emplois directs au sein des activités telles que les sélectionneurs / multiplicateurs, les accouveurs, les éleveurs/gaveurs, l’activité d’abattage/découpe et l’activité de transformation/conservation/commerce de gros, les entreprises annexes intégrées à la filière (transporteurs, fabricants de matériels, fabricants d’aliments, équarrissage, attrapeurs, traitement des plumes, méthanisation/épandage des lisiers et fumiers…).

C’est dans ce contexte d’urgence sanitaire et économique que la Région Nouvelle-Aquitaine a pris l’initiative, en collaboration avec l’Etat, le Conseil départemental des Landes et la Région Occitanie, de créer un Cluster dédié à la Biosécurité pour engager des réflexions à court et moyen terme afin de trouver des solutions pérennes pour protéger la filière avicole des risques sanitaires. Le GIP Agrolandes, présidé par Xavier Fortinon (Président du Conseil Départemental des Landes), a été désigné  pour assurer l’animation de ce Cluster qui aujourd'hui rassemble collectivités, Etat, professionnels de la filière, laboratoires, les organismes de recherche, etc.